Actualité météorologique

-> 07/05/18 – EXPLICATIONS SUR LE TEMPS ACTUEL

Foudroiement à courte distance dans le vignoble de Montfort-sur-Argens durant un orage d’été en 2016.

Depuis plusieurs jours maintenant, le ciel est capricieux sur le département avec fréquemment des averses et des orages.

Beaucoup d’entre vous l’ont remarqué et cela est souvent dérangeant pour les activités extérieures.

Pourtant, ces orages sont une des marques de fabrique dans la climatologie départementale. Le Var figure parmi les départements les plus foudroyés de France, en raison d’un relief accidenté et d’une topographie propice aux déclenchements orageux. Il est à la fois cerné par la mer Méditerranée et la chaine Alpine. Il est aussi positionné entre le Golfe du Lion et le Golfe de Gênes, ce qui en fait un véritable carrefour météorologique.

Souvent appelés “orages de chaleurs”, la forme d’instabilité que nous connaissons intervient donc régulièrement en saison estivale, ce qui n’empêche pas d’avoir de très belles périodes ensoleillées et chaudes, parfois de manière très anormale comme l’an dernier.
2003, 2004, 2006, 2008, 2012, 2013 ou encore 2014 et 2016 comportent toutes des périodes estivales fortement orageuses avec parfois de lourds dégâts, en 2005 Tourtour et Villecroze sont frappés par des grêlons de 10cm de diamètre. En 2012, 6000 hectares de vignes sont ravagés par la grêle en centre Var. Ce ne sont que deux exemples. En 2016 aussi, il tombe 110mm en 1h à Brue-Auriac dans un pluviomètre de Météo Varoise.

Évidemment, chaque risque orageux de ce type n’a pas la même intensité et doit faire l’objet d’une analyse souvent poussée pour prédire plus exactement la situation à venir, ces orages étant fortement sensibles à divers paramètres atmosphériques dans le temps et l’espace. Ils font d’ailleurs l’objet d’une étude interne à Météo Varoise depuis 2014.

 

Vous pouvez suivre les prévisions des jours prochains plus précisément dans les abonnements du service de Météo Varoise, avec la localisation plus précise et le comportement des phénomènes qui sont susceptibles d’intervenir sur le département. Je tiens également à remercier les abonnés pour leur confiance et leur fidélité.

Yohan Laurito

 

 

 

Article précédent :

-> 30/04/18 – UN MOIS D’AVRIL BIEN PLUVIEUX ET CHAUD

Ce mois d’Avril 2018 régulièrement excédentaire à très excédentaire vient battre, sur le plan pluviométrique, une série de 5 ans majoritairement déficitaire à l’échelle départementale.

En tête, La Roquebrussanne avec 218mm et 608mm sur l’année. Collobrières affiche 198mm (678mm sur l’année), 124mm à Brignoles, 122mm à Roquebrune, 120mm à Pignans et Nans, 112mm à Six-Fours, 105mm à La Londe, 102mm au Revest, 91mm au Luc, 90mm à Fayence, 81mm à La Verdière et enfin autour de 60mm sur la région de Vinon et du Castellet. C’est bien le Nord Ouest Varois qui reste le moins arrosé cette année avec des cumuls qui ne sont parfois pas encore à 300mm sur l’année mais ils en sont proches, il va de même pour la plaine du Castellet.

Côté températures, ce mois affiche une anomalie sur l’ensemble des moyennes positive, généralement de 2 à 2.4°C au dessus des normales mais il l’est en tout point, tant pour que les minimales que les maximales (toujours en moyenne). Ce n’est pas une grande surprise au regarde de la chaleur observée dans la dernière décade.

En début de mois et autour du 10, le vent a régulièrement soufflé, parfois en tempête (>120km/h le 8 par exemple), mais s’est fait plus discret ensuite. Il faut aussi signaler un épisode neigeux le 12 dans le secteur de Canjuers avec plusieurs centimètres au sol. Au final, un vrai mois de Printemps avec de nombreuses transitions.